Choisir le bon statut pour exercer le métier de coiffeuse à domicile

Vincent Lefrançois

Choisir le bon statut pour exercer le métier de coiffeuse à domicile

                                  Le choix subsiste entre indépendance et salariat. Dans le premier cas, la simplification est de rigueur avec le choix d'un cadre juridique simple et flexible, sachant qu'il est possible d'évoluer plus tard.

Le bon statut : c'est lequel au final ?

Pour celle qui souhaite s'installer en tant que coiffeuse à domicile, elle doit faire une évaluation d'elle-même en se posant plusieurs questions :

  • Quelle est sa personnalité ?

  • Préfère-t-elle travailler en collectivité ou de manière plus isolée ?

  • Le travail administratif lui fait-il peur ou non ?

Toutes ces questions permettent de mieux cerner sa personnalité et ses envies de travail, donc de l'orienter vers le salariat ou l'indépendant.

Quelles sont ses compétences, ses qualités, sa motivation, ses envies, sa capacité à gérer et à administrer une activité indépendante ?

Attention : pour celle qui souhaite travailler en indépendant, il convient de déterminer avec soin son régime fiscal.

L'inscription se fait au Répertoire des Métiers pour le régime du Réel Simplifié.

L'accès à ce régime n'est pas possible pour l'auto-entrepreneur.

Le micro régime est plus indiqué dans ce dernier cas sauf si l'entrepreneuse bénéficie d'une exonération des cotisations au début de son activité (on parle de l'ACCRE notamment).

Le changement de statut : facile ou pas ? 

À tout moment, il est aisé de passer du statut d'auto-entrepreneur à celui d'artisan.

Il suffit de faire une demande d'inscription au Répertoire des Métiers.

Selon son choix, la coiffeuse peut être dispensée d'une obligation de suivi de stage en amont de la création d'une activité de type artisanal.

À l'inverse, une coiffeuse inscrite en tant qu'artisan, ne peut accéder à l'auto-entreprise qu'une fois radiée du Répertoire des Métiers.

Elle doit ensuite effectuer une nouvelle déclaration d'activité en dispense d'immatriculation.

Toutefois, un tel changement n'est pas avantageux.

Même si la coiffeuse n'est plus redevable de la taxe de la Chambre de Métiers, elle le sera pour ce qui est de la taxe CET, beaucoup plus coûteuse. De plus, elle ne bénéficiera plus des services offerts par la Chambre de Métiers.

Mise à jour juin 2021 - Coiffeuse à domicile : Quel statut ?

C’est souvent une source de confusion pour de nombreux professionnels…

Quel statut ? Quelles charges ? Comment se déclarer ? Et le RSI, comment ça se passe…?

Tout ceci peut sembler très compliqué et par conséquent il est crucial que vous fassiez le bon choix.

D’expérience je peux vous assurer une chose :

Choisir votre statut est une étape décisive dans votre projet.

Pour beaucoup ça revient à déterminer si ça passe ou ça casse.

Combien de coiffeuses pourtant compétentes, motivées et organisées m’ont appelé en détresse après 1 an seulement d’activité en tant qu’indépendante…

J’essaye alors de les aider pour les faire décoller au plus vite mais comme je leur dis souvent je n’ai pas de baguette magique…

Pourquoi 70% des coiffeuses échouent la première année.

Selon moi, notre plus gros problème est aussi notre plus grande force.

Nous sommes des passionnés et des artisans, mais cela à aussi tendance à nous rendre impulsif :

  • On se lance sans prendre le temps de se préparer...

  • On se dit que notre énergie et notre envie vont forcément nous mener vers la réussite… mais ça ne suffit pas.

La réalité du terrain et l’image que l’on s’en fait est romancée…

Il y a une statistique qui fait froid dans le dos :

⅔ des coiffeuses à domicile qui se lancent en indépendants arrêtent lors de la première année.

Soit 7 coiffeuses sur 10...

Et c’est sans compter la majorité de ce dernier tiers qui s’arrête après 3 ans d’activité quand les aides de l’Etat s'arrêtent.

L’ACRE a d’ailleurs changé, et sa nouvelle version est encore moins avantageuse qu’avant… Sa durée s’est rétrécie de 3 ans à 1 an !

Pour ce qui est du RSI (nouvellement SSI), entre autres changements, la couverture sociale des indépendants à été divisée par 10 pour les congés maternité depuis 2020.

Si je vous dis ça c’est pour que vous reteniez une chose :

Ne vous lancez pas seule, à l’aveugle. Comme tout projet, il faut être accompagné.

Autrement vous courez à la catastrophe.

Quel statut est le plus adapté pour vous ?

Vous avez 4 possibilités :

  1. auto-entrepreneur en entreprise individuelle,

  2. artisan en entreprise individuelle, 

  3. artisan gérant en EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée),

  4. travailler en tant que salarié.


Voici les avantages de chacun.

Indépendants :

  • Vous êtes votre propre patron.

  • Vous pouvez prendre autant de congés que vous voulez.

  • Vous fixez vos prix comme vous le voulez.

Salariés de mon Club :

  • Vous organisez votre temps comme vous le voulez.

  • Vous fixez des prix justes.

  • Vous avez une protection sociale d’un salarié en CDI,

  • Congés payés,

  • Cotisation pour votre retraite,

  • L'entreprise vous protège en cas de problème avec le client (allergies, etc),

  • Aucun travail administratif (l’entreprise s’occupe de tout),

  • Aucun investissement pour se lancer si ce n’est son véhicule et son matériel de base,

  • Remboursement des frais de déplacement,

  • Les produits capillaires vous sont fournis gratuitement,

  • Vous êtes libre mais à aucun moment seul. L'entreprise vous guide.

  • Vous êtes formé gratuitement aux nouvelles techniques, tendances et produits.

  • Une rémunération plus stable avec jusqu’à 5 primes pour gonfler vos revenus.

  • Vous êtes formé pour trouver des clients.
  • Vous aurez une visibilité sur les réseaux digitaux avec votre propre page web sur notre site.

Dans un prochain article, nous aborderons la rémunération.

Vous comprendrez comment je rémunère mes partenaires en comparaison avec ce qui se fait en salon.

Je vous dirais pourquoi votre image du salon est certainement très différente de la réalité du terrain…

Et pourquoi même des coiffeuses avec 25 ans d’expérience en salon finissent par préférer la coiffure à domicile.

 

Vincent Lefrançois

04 83 93 94 61

 

Nous recrutons 500 coiffeurs et coiffeuses en 2021 et 2022 !